Témoignages

Témoignages

Marianne Rosner Franceschi
Médecin psychothérapeute

Stéphanie Atsé est une praticienne extrêmement compétente, à l’écoute et attentive avec ses patients.

Le shiatsu est une thérapie douce mais cette discipline nécessite malgré tout une réelle formation et ne peut s’improviser ou s’apprendre à la légère.

L’école de shiastu de Stéphanie Atsé permettra donc à tout ceux qui le souhaitent d’apprendre cette méthode ancestrale avec l’assurance d’être formés par une thérapeute possédant réellement les connaissances nécessaires et étant extrêmement pédagogue. Que ce soit pour l’utiliser soi-même (auto-shiatsu) ou pour en faire bénéficier les autres, vous pouvez faire confiance aux compétences de Stéphanie, et je recommande sans hésiter ses formations.

 

 

Marie-Françoise Ponsonnet
Ancienne praticienne de shiatsu et membre fondateur de la FFST (Fédération Française de Shiatsu Traditionnel)

Dès le premier contact avec Stéphanie, j’ai compris que j’apprécierai sa manière de pratiquer le Shiatsu Namikoshi.

A la FFST (Fédération Française de Shiatsu Traditionnel) dont j’ai été un membre du Conseil d’Administration à ses débuts, nous souhaitions nous inspirer des formations prodiguées en Italie reconnues sérieuses tant pour la durée des études que pour les savoirs complémentaires dispensés. Stéphanie ayant bénéficié de cette formation, c’était un gage de compétences.

J’ai moi-même étudié et pratiqué cette technique de Shiatsu. Je suis allée au Japon suivre un stage à l’École Namikoshi pour mieux en intégrer l’esprit.

Il ne suffit pas d’exercer des pressions avec les doigts pour être un bon praticien, encore faut-il être à l’écoute, ressentir la personne, autrement dit vivre le Shiatsu comme une méditation à deux.

Même en pensant dominer la technique il est nécessaire de ne pas en rester là. La pratique du Shiatsu nous entraîne vers d’autres voies dont la Médecine Traditionnelle Chinoise, bien que l’enseignement à l’Ecole Namikoshi ne cite ni les méridiens ni les points d’acupuncture. Namikoshi, le fondateur de l’École a appliqué, à la fin de la seconde guerre mondiale, les recommandations officielles lesquelles consistaient à gommer les pratiques traditionnelles pour les occidentaliser. Toutefois les pressions se font, sans les nommer, sur des lignes que sont les méridiens.

Recevoir un Shiatsu de Stéphanie, c’est s’abandonner, s’enfoncer dans le futon, être en confiance totale, se régénérer. C’est une manière de maintenir une bonne santé physique et morale. Faire circuler les énergies permet en effet de ressentir un bien-être durable.